3 questions à Jörg Storre, directeur (General Manager) de Vifor Pharma Suisse - Interpharma

Partager l’article sur:

29 décembre 2021

3 questions à Jörg Storre, directeur (General Manager) de Vifor Pharma Suisse

Voulez-vous bien vous présenter brièvement et nous dire quelques mots sur votre poste actuel dans votre entreprise?

Depuis novembre 2021, je suis directeur (General Manager) de Vifor Pharma Suisse. Avec une équipe d’un peu plus de 80 collaboratrices et collaborateurs dédiés à la cause, nous veillons à ce que tous les patientes et patients de Suisse aient accès à nos médicaments.

Je suis docteur en biologie humaine et j’ai ensuite accompli un eMBA. Je suis chez Vifor depuis plus de 16 ans et je suis passé par divers postes locaux et internationaux, du domaine médical à l’accès au marché en passant par le marketing et la vente. Un grand moment de ma carrière, même s’il y en a eu beaucoup, a été l’établissement interdisciplinaire de ce que l’on appelle le «Patient Blood Management, PBM»: ces mesures ciblées et un traitement médicamenteux permettent de réduire les transfusions sanguines à l’hôpital de jusqu’à 40%. Cela veut dire que les transfusions sanguines limitées peuvent être utilisées là où elles sont absolument nécessaires. Cela améliore en outre la qualité de vie des patientes et patients et fait faire des économies au système de santé. Je suis fier que notre équipe et les médicaments de Vifor contribuent largement à cette thématique et à d’autres.

Quel accent souhaitez-vous mettre en tant que membre de l’Executive Committee d’Interpharma?

Meine grösste Sorge ist, dass heute viele neue medizinische Innovationen nicht mehr oder nur mit grosser Verspätung in der Schweiz zur Verfügung stehen. Die gesetzlichen und politischen Rahmenbedingungen verlangsamen oder verhindern gar eine schnelle Lösungsfindung zwischen dem BAG und den Pharmafirmen. Gerade in Bereichen, wo es seit vielen Jahren keine neuen Medikamente gab (wie z.B. in der Nephrologie), führen die heute anwendbaren Regeln dazu, dass nur ein kleiner Teil betroffener Patientinnen und Patienten effektiv Zugang zu neuen Therapien erhalten, und dies oft erst nach langwierigen administrativen Prozessen.

Mon principal souci est que de nombreuses innovations ne sont actuellement plus disponibles en Suisse, ou seulement avec beaucoup de retard. Les conditions cadres légales et politiques ralentissent, voire empêchent l’OFSP et les entreprises pharmaceutiques de trouver rapidement des solutions. En particulier dans les domaines où il n’y a pas eu de nouveaux médicaments depuis des années, comme par exemple en néphrologie, les règles actuellement applicables font que seule une petite partie des patientes et patients ont effectivement accès aux nouveaux traitements, et ceci souvent uniquement au terme de processus administratifs de longue haleine.

Je vais m’engager pour que toutes les patientes et tous les patients de Suisse aient accès rapidement et facilement aux médicaments innovants. Un autre point important à cet égard est que les médicaments soient proposés à des prix équitables, c’est-à-dire qui reflètent la valeur du traitement pour le patient et la société et puissent en même temps être financés durablement par le système de santé suisse.

Quelle importance revêt la place pharmaceutique suisse pour votre entreprise? Comment la nation pharmaceutique qu’est la Suisse peut-elle encore s’améliorer, que faut-il faire au niveau des conditions cadres?

Vifor Pharma ist ein Schweizer Unternehmen und stolz auf seine Ostschweizer Wurzeln. Vifor zählt ca. 2’500 Angestellte**, rund die Hälfte davon in der Schweiz arbeitend. Wir haben Produktionsstätten, Forschungszentren und Niederlassungen über die ganze Schweiz verteilt. Die Wirkstoffe unserer wichtigsten Produkte wurden in der Schweiz erfunden, zusammen mit Schweizer Ärztinnen und Ärzten entwickelt, und werden auch heute noch aus der Schweiz heraus in die ganze Welt exportiert.

Vifor Pharma est une entreprise suisse, fière de ses racines suisses orientales. Vifor compte environ 2500 employé-e-s**, dont à peu près la moitié travaillent en Suisse. Nous avons des sites de production, des centres de recherche et des filiales dans toute la Suisse. Les substances actives de nos principaux produits ont été inventées en Suisse, développées avec des médecins suisses et, aujourd’hui encore, sont exportées dans le monde entier à partir de la Suisse.

Mais les conditions cadres se dégradent, de sorte que de telles histoires à succès auront de moins en moins de chances de se répéter dans l’avenir. Aujourd’hui, la plupart des innovations médicales viennent de l’étranger, la Suisse perd de plus en plus de terrain. Les raisons sont multiples: manque de personnel hautement qualifié, accès de plus en plus limité aux marchés importants, conditions politiques non résolues (par exemple les relations avec l’UE), manque d’incitations à l’investissement dans la recherche suisse et, par rapport à l’étranger, limitations restrictives du remboursement et de l’accès. Tout cela contraint de nombreuses entreprises à remettre en question leur présence en Suisse et, le cas échéant, à transférer certaines de leurs activités à l’étranger. Si la Suisse veut rester une place d’innovation et de recherche pharmaceutique de premier plan à l’échelon mondial, il faut agir!

* Kaserer et al 2019, Impact Patient Blood Management monitoring and feedback programme on allogeneic blood transfusions and related costs, Anastesia 2019

** Rapport annuel 2020 de Vifor Pharma

Samuel Lanz

membre de la direction / Responsable de la communication

+41 61 264 34 85

À propos de nous

Interpharma, fondée en 1933 et dont le siège se situe à Bâle, est l’association des entreprises pharmaceutiques suisses pratiquant la recherche.

Contact

Pour nous contacter

lire plus

Comité et direction

Interpharma se présente

lire plus

Vision et mission

Plus d’informations sur les tâches et les objectifs généraux d’Interpharma

lire plus

Rapport annuel d’Interpharma

Informations sur nos chiffres clés et activités au cours de l’année 2020

lire plus