Médicaments: utilisation et contrôle de qualité

Il existe en principe différents modes d’utilisation (applications) des médicaments. On distingue l’administration systémique (par voie générale) et l’application topique (locale). Les formes d’administration systémiques agissent sur tout l’organisme, les formes d’application topiques seulement à l’endroit où le médicament est appliqué (p. ex. sur la peau).

L’effet peut être différent

L’action d’un médicament dépend de l’âge, du sexe, de la condition physique du patient et du stade de sa maladie. De plus, les médicaments contenant la même substance active n’ont pas toujours une composition identique, ce qui peut influer sur leur action. Ils peuvent par exemple comporter des excipients, des additifs ou des colorants différents. La forme galénique peut être également différente: ce qu’un fabricant propose en capsules existera chez un autre uniquement sous forme de dragées ou de comprimés. Certains patients réagissent déjà différemment à cette particularité. C’est pourquoi, à partir des antécédents du malade et du diagnostic posé, le médecin décide quel traitement – et par là même quel médicament – convient le mieux au patient.

Importance du contrôle de la qualité

Le patient doit avoir la garantie que la qualité du médicament est irréprochable. C’est pourquoi la fabrication est soumise à des contrôles officiels sévères. C’est Swissmedic qui en est en principe responsable en Suisse. Les services cantonaux participent à cette mission de contrôle. Étant donné que la majeure partie des médicaments est exportée, leur fabrication se fait en outre selon des critères internationaux, de manière à garantir que les médicaments produits en Suisse seront reconnus à l’étranger. Swissmedic surveille la sécurité d’emploi des médicaments et définit les normes qui doivent être respectées. Les cinq étapes qui assurent la qualité des médicaments et auxquelles doivent satisfaire tous les médicaments mis sur le marché sont les suivantes: obligation d’autorisation par Swissmedic, dispensation des médicaments par le commerce spécialisé ou par les médecins, classement en catégories de remises en fonction des risques, mentions obligatoires d’informations pour le patient et de date de péremption sur chaque emballage de médicaments/notice d’emballage. Si l’on observe un nouvel effet indésirable (EI) lors de l’utilisation d’un médicament, Swissmedic ou l’un des centres de notification d’effets indésirables désignés par ses soins doit immédiatement en être averti. La même procédure s’applique pour tout EI déjà connu survenant avec une fréquence inhabituelle. Si, compte tenu des notifications d’EI, des mesures s’avèrent nécessaires pour garantir la sécurité d’emploi du médicament, c’est Swissmedic qui s’en charge.