Partager l’article sur:

13 août 2020

Comparaison du prix des médicaments avec l’étranger: l’écart de prix continue de baisser pour les médicaments brevetés

Alors que, selon Eurostat, autorité européenne de la statistique, les biens de consommation et les services coûtaient en 2019 environ un quart de moins dans les neuf pays européens de comparaison qu’en Suisse, le prix moyen des médicaments protégés par un brevet dans d’autres pays européens n’est que très légèrement inférieur (-4,5%) à celui relevé en Suisse. C’est ce que montre la onzième comparaison de prix avec l’étranger réalisée conjointement par Interpharma et santésuisse.

Selon la comparaison des prix avec l’étranger établie en 2020 sur la base d’un taux de change CHF/EUR de 1.15 appliqué par l’OFSP pour le contrôle, les 250 préparations originales brevetées figurant dans la Liste des spécialités et générant le plus de chiffre d’affaires étaient en moyenne 4,5% moins chères dans les neuf pays de comparaison qu’en Suisse. L’écart de prix constaté pour les médicaments protégés par un brevet a donc une nouvelle fois régressé par rapport à l’année précédente (7%), principalement en raison des contrôles réguliers de prix par l’OFSP. Les produits originaux tombés dans le domaine public coûtent 10% de moins à l’étranger.

250 produits originaux phares, 9 pays confondus (taux de change CHF/EUR: 1.15) ; prix d’avril 2020


Source: santésuisse et Interpharma (août 2020), comparaison commune de prix avec l’étranger

L’industrie pharmaceutique est le seul acteur du système de santé qui, grâce aux contrôles institutionnalisés des prix des médicaments, contribue régulièrement aux économies faites dans ce secteur. Les baisses du prix des médicaments ont déjà permis d’économiser plus d’un milliard de francs depuis 2012. L’industrie pharmaceutique suisse soutient cette contribution, mais œuvre dans le même temps pour que les patients aient accès rapidement aux innovations en Suisse. Malheureusement, les chiffres montrent que l’admission au remboursement obligatoire des médicaments innovants est de plus en plus ralentie. En 2019, seuls 24% des produits dont le remboursement a été demandé ont été intégrés dans la Liste des spécialités dans le délai de 60 jours prévu par ordonnance. Le nombre de demandes qui n’ont pas encore abouti à une admission au remboursement obligatoire (136 produits) a connu un nouveau record en 2019. Une étude de l’université de Zurich portant sur les années 2018 et 2017 révèle qu’après leur autorisation par Swissmedic, des produits oncologiques ont été remboursés par les caisses-maladie avec un important retard, qui a atteint 463 à 660 jours en moyenne, selon l’année.

Délai entre l’autorisation de mise sur le marché (AMM) par Swissmedic et l’admission dans la LS et non-admissions cumulées(en jours); 2014–2019

Source: Swissmedic (2014-2019), Liste des spécialités, calculs d’Interpharma.

Cécile Rivière

Responsable communication Suisse romande

Qui nous sommes

Interpharma, fondée en 1933 et dont le siège se situe à Bâle, est l’association des entreprises pharmaceutiques suisses pratiquant la recherche.

Interpharma coopère étroitement avec tous les acteurs du système de santé, notamment avec les groupements d’intérêts de l’industrie pharmaceutique pratiquant la recherche dans notre pays et à l’étranger.

Interpharma informe le public sur les questions qui intéressent l’industrie pharmaceutique pratiquant la recherche en Suisse, ainsi que sur le marché du médicament en Suisse, le système de santé et la recherche biomédicale.

Rapport annuel d’Interpharma

Informations sur nos chiffres clés et activités au cours de l’année 2019

lire plus

Comité et direction

Interpharma se présente

lire plus

Publications

Télécharger et commander

lire plus

Vision et mission

Plus d’informations sur les tâches et les objectifs généraux d’Interpharma

lire plus

Contact

Pour nous contacter

lire plus

Médias

Informations actuelles et contacts pour les représentants des médias

lire plus