Vaccinations - Interpharma

Système de santé

Vaccinations

Pour permettre une bonne qualité de vie jusqu’à un âge avancé, des investissements dans la prévention et la promotion de la santé sont indispensables.

Les vaccinations ont contribué de manière décisive à la quasi-disparition de certaines maladies en Suisse. C’est ainsi que le premier vaccin contre la poliomyélite a été autorisé en 1955. Le nombre de cas a ensuite diminué régulièrement. En Suisse, le dernier cas a été signalé en 1982.

Mais il y a aussi des défis à relever dans le domaine de la vaccination. Entre autres grâce à la Stratégie nationale d’élimination de la rougeole 2011–2015, la couverture vaccinale a augmenté dans toute la Suisse, en particulier dans les cantons qui avaient auparavant un taux de couverture vaccinale faible. Mais avec 87%, ce taux reste nettement inférieur aux recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) d’une couverture vaccinale de 95%. De ce fait, des flambées de rougeole continuent à se manifester.

Innovations dans le domaine des vaccins

On distingue les vaccins vivants atténués et les vaccins inactivés. Un vaccin vivant atténué se compose en général d’une variante inoffensive ou atténuée d’un agent infectieux (p. ex. virus ou bactérie). Ils sont normalement employés pour stimuler le système immunitaire de manière à obtenir un effet durable contre l’agent infectieux en question. C’est le cas des vaccins contre la rougeole, la rubéole ou les oreillons. Un vaccin inactivé contient quant à lui des agents infectieux qui ne peuvent plus se reproduire. Un exemple en est le vaccin contre la grippe, fabriqué à partir de fragments de virus de la grippe de la saison précédente. La fabrication de vaccins est soumise à un contrôle extrêmement strict de la qualité.

La recherche apporte une contribution importante à l’amélioration de la production de vaccins par l’utilisation de méthodes du génie génétique pour fabriquer ce que l’on appelle des vaccins recombinants. Dans ce cas, l’ADN de l’agent infectieux est par exemple intégré à des cellules de levure. Le vaccin ainsi produit suffit pour obtenir la réponse immunitaire voulue, sans que l’organisme soit confronté à l’agent infectieux complet. Le vaccin contre l’hépatite B est un vaccin recombinant.

Informations

À propos de nous

Interpharma, fondée en 1933 et dont le siège se situe à Bâle, est l’association des entreprises pharmaceutiques suisses pratiquant la recherche.

Contact

Pour nous contacter

lire plus

Comité et direction

Interpharma se présente

lire plus

Vision et mission

Plus d’informations sur les tâches et les objectifs généraux d’Interpharma

lire plus

Rapport annuel d’Interpharma

Informations sur nos chiffres clés et activités au cours de l’année 2020

lire plus