Financement

Le système de santé suisse est financé par les ménages privés, les entreprises et les pouvoirs publics. Les ménages suisses payent environ un cinquième directement par des contributions dites «out of pocket» ou «paiement direct», par le biais de la quote-part et de la franchise. En comparaison internationale, ce taux est très élevé. En Allemagne par exemple, les ménages payent directement 13% des coûts, en France 7% seulement. Y compris les cotisations aux assurances sociales et privées, plus de 60% des coûts de santé sont à la charge des ménages.

Les pouvoirs publics en financent près d’un tiers, dont une bonne partie est payée par les cantons, responsables du financement des hôpitaux. En même temps, les assurances sociales, outre qu’elles reçoivent les cotisations des ménages (environ 70% des contributions), sont subventionnées par la Confédération et les cantons. Environ 20% des coûts sont supportés par les pouvoirs publics sous forme de réductions de primes. Les entreprises contribuent elles aussi aux assurances sociales par le biais de la cotisation de l’employeur. Au total, les coûts payés par le biais des assurances sociales se montent à quelque 38% de l’ensemble des coûts de santé.