HTA / coût-bénéfice

Avec les progrès de la médecine et les débats sur les ressources restreintes dont dispose le système de santé, les questions d’efficacité des prestations médicales et d’emploi efficient des fonds sont plus importantes que jamais. Dans l’évaluation des prestations de santé, il ne s’agit pas seulement de savoir si une nouvelle méthode d’analyse, une nouvelle technique chirurgicale ou un nouveau médicament est efficace, il importe aussi d’établir le niveau du bénéfice supplémentaire et des coûts liés à cette intervention par rapport à celles pratiquées jusque-là.

L’évaluation du bénéfice ou de l’utilité doit avoir pour objectif de maintenir un système de santé ouvert aux innovations afin d’améliorer la qualité de la prise en charge médicale et les résultats des traitements. Le progrès médical est en particulier nécessaire dans le domaine des maladies chroniques. On considère généralement que quelque 20% des malades chroniques génèrent environ 80% des coûts de santé.
On appelle «Health Technology Assessments» (HTA) l’évaluation systématique de technologies et de processus médicaux.

Il ne s’agit pas d’un instrument de rationnement

Partout dans le monde, on s’efforce d’évaluer les mesures de prévention, les procédés diagnostiques, les traitements, les médicaments, les structures organisationnelles et les chaînes de soins afin de fournir aux autorités les bases leur permettant de prendre les décisions de politique de santé qui doivent être acceptées par la population. Il existe des différences dans la manière dont cela s’effectue: certains États semblent utiliser avant tout les évaluations de l’utilité comme instrument à court terme de la réduction des coûts, alors que d’autres ont une approche sociétale plus large, dans laquelle les patient-e-s et l’utilité pour le système de santé figurent au premier plan.

Mais les évaluations des prestations de santé telles que les HTA peuvent offrir des informations importantes sur l’efficacité relative d’alternatives thérapeutiques, et constituent donc une aide utile à la décision. Procéder à une HTA avec pour objectif à court terme de réaliser de prime abord des réductions de coûts ou de réduire des prestations nécessaires dans le but d’un rationnement contredit en revanche les attentes des citoyen-ne-s suisses et ne correspond pas à leurs valeurs.

Hautes exigences vis-à-vis des HTA

La mise en place d’évaluations dites «coût-bénéfice» ou «coût-utilité» telles que le proposent les HTA pose des exigences de haut niveau. Elles sont extrêmement coûteuses et nécessitent de ce fait d’être clairement ciblées. Les HTA doivent porter de plus en plus sur des filières cliniques entières, et non plus sur des interventions isolées. Une évaluation de prestations de santé doit en outre reposer sur des méthodes scientifiques solidement étayées et être mise en œuvre dans la transparence, en temps opportun, dans des conditions équilibrées et sur des bases équitables. Des activités non synchronisées peuvent entraîner des doublons et une bureaucratie inutile. Aussi, pour engager des moyens limités de manière aussi efficace que possible, est-il important d’éviter les chevauchements.