Centre national de compétences 3RCC

Notre société a développé une grande sensibilité dans le traitement des animaux. Cela se traduit dans la législation sur la protection des animaux, qui vise à protéger l’animal et à assurer son bien-être, et qui réglemente le comportement de l’homme à l’égard des animaux. En comparaison internationale, la protection des animaux en Suisse est d’un niveau élevé et se caractérise par le dialogue entre toutes les parties. C’est ainsi que des représentants de la protection des animaux, des milieux scientifiques, de l’industrie, des pouvoirs publics et des cercles politiques se sont regroupés au sein de la Fondation «Recherches 3R» en 1987, qui a été remplacée par un centre national de compétences 3RCC au printemps 2018.

La Fondation «Recherche  3R» fut créé en 1987 et a soutenu des projets de recherche visant à développer des méthodes susceptibles de remplacer l’expérimentation animale (Replace), de limiter le nombre des animaux utilisés (Reduce) ou de réduire les contraintes imposées aux animaux avant, pendant et après un essai (Refine). Depuis le début, elle est financée à parts égales par la Confédération et Interpharma. Au cours des 30 dernières années la fondation a soutenu 146 projets de recherche à hauteur de quelque 18,8 millions de francs au total, sélectionnés sur 482 enquêtes déposées. Ces projets ont été évalués et accompagnés par un comité d’experts.

Le nouveau centre national de compétences 3R est une association, qui est rattachée à l'Université de Berne depuis le printemps 2018. L’association réunit onze hautes écoles, Interpharma, la Protection Suisse des Animaux et l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV). Il s’agit de promouvoir des projets 3R de manière ciblée et d’assurer la mise en œuvre durable des résultats de cette recherche en coopération avec l’industrie et les hautes écoles. De plus le centre de compétences doit fournir des services qualifiante et continue dans le domaine des 3R aux autorités d’exécution, à l’industrie et aux hautes écoles pour la formation de base.

C’est en particulier en appliquant systématiquement le «concept des 3R» dans l’industrie pharmaceutique pratiquant la recherche que l’on est parvenu, au cours des 20 dernières années, à réduire d’environ deux tiers le nombre total d’animaux utilisés chaque année en Suisse pour des expériences – et ce malgré une intensification considérable des activités de recherche.