De faibles dépenses pour les médicaments

La part des médicaments aux coûts de santé est stable: elle se montait en 2015 à 12,7%. Le net fléchissement de l’indice des prix des médicaments est dû en particulier à la multiplication des contrôles du prix des médicaments figurant déjà sur la liste des spécialités (LS).

Les médicaments sont un petit poste de dépenses

En moyenne, les ménages suisses dépensent 2,3% de leur revenu net disponible pour des médicaments. Ceci recouvre toutes les dépenses pour des médicaments, pas seulement la part payée directement par les ménages (par le biais de la quote-part, de la franchise ou pour des médicaments non remboursés), mais aussi la part financée par les caisses-maladie. Les dépenses en médicaments sont modestes par rapport à d’autres postes de dépenses. Ainsi les ménages dépensent-ils par exemple plus pour le téléphone: 2,7% de leurs revenus.