Bilan du système de santé

Le bilan d’ensemble du système de santé se maintient presque au niveau record de l’année passée (graphique 1).

86% (-1 point) des personnes interrogées ont une impression globale très positive ou plutôt positive du système de santé suisse. La part d’avis très positifs est en léger recul (23%, -4), tandis que les avis négatifs n’augmentent que légèrement, et restent à un très bas niveau (8%, +3). On reste donc à un niveau de satisfaction globale élevé pour une année de plus. Depuis 2013, au moins trois quarts des électrices et électeurs portent chaque année un jugement général positif.

L’une des raisons de ce haut niveau de satisfaction (en dépit des coûts élevés) reste la haute qualité perçue. Cependant, en 2019, la tendance est à la baisse (graphique 2).

Certes, presque personne ne considère le système de santé suisse comme mauvais ou très mauvais (1%, +1), mais la part de jugements positifs à très positifs a diminué de 20 points, passant à 61%. Cette baisse est plus forte que la hausse à court terme observée l’année passée. Ce changement, observé en 2019, correspond à l’évolution des dix dernières années, la meilleure note, «très bonne», est de moins en moins souvent donnée.

Bilan du système de santé avec la LAMal
Graphique 1: Bilan du système de santé avec la LAMal
© gfs.bern, Moniteur de la santé 2019
Qualité du système de santé
Graphique 2: Qualité de la santé
© gfs.bern, Moniteur de la santé 2019