Degré élevé de considération de la recherche suisse

En dépit de la concurrence croissante de pays ayant consenti de forts investissements dans la recherche et le développement au cours des dernières années (en particulier en Asie), la recherche suisse jouit de par le monde d’un degré élevé de considération. Pour ce qui est du degré de considération des publications scientifiques, la Suisse occupait entre 2009 et 2013 une excellente place, comme le montre l’analyse bibliométrique de la recherche scientifique en Suisse réalisée par le Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation. Sur les 20 pays qui publient le plus, la Suisse était le plus productif: 3.9 publications par an pour 1 000 habitant-e-s.

La Suisse arrivait parmi les cinq premiers dans presque toutes les sciences naturelles. Cependant, elle était encore mieux placée dans la période 2007-2011. En médecine clinique, elle n’est pas arrivée parmi les cinq premiers pays, mais en septième place.

Une publication scientifique cite en général d’autres publications. Plus un article est cité souvent, plus il a de l’écho dans la communauté scientifique (l’impact). Entre 2009 et 2013, les publications suisses ont été très souvent citées et très remarquées dans la communauté scientifique. Pour ce qui est du palmarès mondial de l’impact, les États-Unis arrivaient en tête, la Suisse en troisième position, avec un taux de 17% supérieur à la moyenne mondiale. La Suisse ne fournissait que 1.2% des publications mondiales, mais ces publications étaient très remarquées à l’échelon international.

Classement des pays en fonction du degré de considération des publications scientifiques
Degré de considération des publications scientifiques selon les matières
Impact scientifique selon les pays
Impact scientifique selon les pays