L’industrie pharmaceutique déterminante dans l’activité recherche et développement nationale

La recherche et le développement (R&D) revêtent une grande importance dans l’économie privée suisse. Les dépenses intra-
muros de R&D ont augmenté par rapport à 2015, représentant au total plus de 15.6 milliards de francs en 2017. Ces dépenses englobent tous les moyens engagés (en termes de financement et de personnel) pour la mise en œuvre de l’activité R&D au sein de chaque entreprise en Suisse (sites de fabrication ou laboratoires). Avec plus de 5.5 milliards de francs, l’industrie pharmaceutique a réalisé en 2017 environ 36% de l’ensemble des dépenses de R&D intra-muros en Suisse, soit une part presque trois fois supérieure à celle de l’industrie des machines et de la métallurgie. Mais considérer uniquement les dépenses intra-muros ne suffit pas, car nombre d’entreprises pharmaceutiques passent aussi commande de travaux de R&D auprès d’entreprises externes, par exemple des laboratoires.

Pour ce qui est du secteur pharmaceutique, les entreprises membres d’Interpharma ont investi environ 7 milliards de francs en R&D en 2018. Dans le monde entier, elles ont dépensé en moyenne plus de 20% de leur chiffre d’affaires pour cette activité. Il s’agit là d’une proportion très importante en comparaison avec d’autres branches.

Dépenses pour l'activité R&D dans l'économie privée
Dépenses pour l'activité R&D dans l'économie privée
Investissements R&D par branches
Investissements dans la recherche par branches