Dépenses pour les médicaments: 3.2% du revenu des ménages

L’indice des prix à la consommation (IPC) mesure l’évolution des prix des produits et services importants pour les ménages. Les dépenses de transfert telles qu’impôts, cotisations d’assurance sociale ou primes des caisses-maladie ne sont pas prises en compte. L’évolution du comportement en matière de consommation est prise en compte sous la forme d’une adaptation et d’une pondération annuelles du panier-type. La pondération indique combien les ménages suisses dépensent en moyenne sur leur revenu net disponible pour un poste de dépense.

Cette année, la part des médicaments au panier-type est de 3.2%. Cela signifie que les ménages suisses dépensent en moyenne 3.2% de leurs revenus disponibles pour des médicaments. Ceci est modeste par rapport à d’autres postes de dépenses. Ainsi les ménages dépensent-ils par exemple à peu près autant pour l’alcool et le tabac: 2.8% de leurs revenus. À noter que le poste «Médicaments» recouvre toutes les dépenses pour des médicaments: pas seulement la part payée directement par les ménages (par le biais de la quote-part, de la franchise ou pour des médicaments non remboursés), mais aussi la part financée par les caisses-maladie. Étant donné que les médicaments délivrés à l’hôpital sont aussi pris en compte dans ces calculs, la part des médicaments a augmenté d’environ 0.9 point par rapport à 2017.

La source d’information utilisée pour calculer la pondération est l’enquête sur le budget des ménages (EBM). Pour la pondération 2019 du panier-type, les dépenses d’environ 3 000 ménages retenus au hasard ont été recensées et extrapolées en une structure moyenne des dépenses.

Sélection de postes de dépenses des ménages
Structure des dépenses des ménages suisse