Forte part des traitements hospitaliers

Les données de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) montrent qu’en 2016 en Suisse, le traitement hospitalier représentait un peu plus de 41% de l’ensemble des dépenses de santé, soit la plus grande part. Les traitements ambulatoires représentaient 29% de l’ensemble des dépenses et les médicaments 13%.

Mais la part des médicaments ne recouvre pas la même chose dans tous les pays: en Suisse, en Belgique, au Japon et en France, les médicaments délivrés à l’hôpital (que ce soit en ambulatoire ou stationnaire) sont pris en compte dans le calcul, tandis que ce n’est pas le cas en Allemagne, en Finlande, en Autriche, en Suède et aux États-Unis. À l’exception de l’Allemagne, ces pays affichent ainsi une part des médicaments légèrement inférieure à ce qu’elle est en Suisse. Mais comme les canaux de distribution n’ont pas une couverture identique, ces parts ne sont pas entièrement comparables. Sur 11 pays de l’OCDE qui ont une part des médicaments aux dépenses de santé inférieure à ce qu’elle est en Suisse, 10 ne tiennent pas compte des médicaments distribués à l’hôpital.

Coûts de santé en comparaison internationale
Coûts de santé en comparaison internationale