Maladies chroniques en forte augmentation

En Suisse, les maladies non transmissibles, comme par exemple l’hypertension artérielle, le diabète, l’arthrose ou le cancer, sont de plus en plus répandues. Cette évolution est principalement due à des modifications à long terme du mode de vie: manque d’activité physique, alimentation déséquilibrée, abus d’alcool, tabagisme. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) estime que plus de la moitié de ces maladies pourraient être évitées en adoptant un mode de vie plus sain.

L’hypertension artérielle concerne entre-temps plus de 27% de la population suisse. Depuis 1997, ce taux est passé d’environ 20% à plus de 27%. En particulier chez les hommes, on enregistre un fort accroissement. L’hypertension artérielle accroît le risque de maladies cardio-vasculaires graves comme par exemple l’infarctus du myocarde, l’attaque cérébrale (AVC) ou l’athérosclérose. Elle risque également de porter atteinte aux reins et aux yeux. En Suisse, les maladies cardio-vasculaires sont la cause de décès la plus fréquente.

La part de la population atteinte d’une forme de diabète a également augmenté. En 2017, plus de 4% de la population étaient concernés, et là encore, le nombre de personnes touchées a augmenté depuis 1997. Le diabète est une maladie du métabolisme dans laquelle le taux de sucre dans le sang (glycémie) augmente. S’il n’est pas bien soigné, des affections rénales, des amputations ou une cécité peuvent s’ensuivre.

Prévalence de l’hypertension artérielle
Prévalence de l’hypertension artérielle
Prévalence du diabète
Prévalence du diabète