Marché pharmaceutique suisse 2012: essoufflement de la croissance et prise de mesures de réduction des prix

24 janvier 2013 

L'année dernière, le marché pharmaceutique suisse a enregistré une progression de 2,2%, à 5,08 milliards de CHF, contre +0,9% en 2011. Compte tenu de la poursuite de la croissance démographique, de l'augmentation continue du nombre de séniors et de l'extension de la palette de médicaments, le développement du marché pharmaceutique reste donc modéré. Selon IMS Health, le marché pharmaceutique ne progressera que légèrement au cours des trois prochaines années, notamment en raison des règlementations des prix prises par le Conseil fédéral.

Les mesures de réduction des prix continuent-elles d'avoir des effets sur le marché pharmaceutique suisse? Même si une mesure importante ordonnée par le Conseil fédéral - le contrôle régulier des prix des médicaments remboursés par les caisses maladie tous les trois ans - a été mise en ouvre pour la première fois le 1er novembre 2012, les dernières données du marché révèlent que les règlementations ont jusqu'à aujourd'hui entraîné une baisse des prix. Ainsi, en dépit de l'introduction de nouveaux médicaments, une analyse d'IMS Health montre que le marché pharmaceutique a gagné 2,2% en 2012 par rapport à l'exercice précédent, passant de 4,97 milliards de CHF à 5,08 milliards de CHF (base: prix de fabrique). Le nombre d'emballages de médicaments vendus n'a que légèrement augmenté de 0,8% à 207,6 millions d'unités (année précédente: 206,0 millions). Les génériques ont affiché une croissance supérieure à la moyenne de 11,7%, réalisant un chiffre d'affaires de 548 millions de CHF en 2012.

De nouveaux médicaments innovants à la croissance solide

La croissance a avant tout été stimulée par de nouveaux médicaments innovants à forte valeur ajoutée thérapeutique. Ainsi, les médicaments pour le traitement de maladies autoimmunes (appelés immunosuppresseurs) ont gagné 16% et atteint un chiffre d'affaires de près de 450 millions de CHF. Les antiviraux ont également connu une forte progression de 10,3% (chiffre d'affaires d'environ 250 millions de CHF) et les anticancéreux de 9,9% (chiffre d'affaires d'environ 530 millions de CHF). Ces trois groupes de médicaments représentent donc à peu près un quart de l'ensemble du marché pharmaceutique.

Légère croissance du marché des médicaments remboursés par les caisses maladie

Comme les nouveaux médicaments innovants sont en général admis dans la liste des spécialités du fait des importants bénéfices qu'ils apportent et sont, par conséquent, remboursés par les caisses maladie, ce segment de marché a fait légèrement mieux que l'ensemble du marché pharmaceutique. En termes de valeur, le chiffre d'affaires s'est apprécié de 3,6% par rapport à l'année dernière, à 4,1 milliards de CHF.

Croissance modérée dans les prochaines années

Malgré le lancement de nouveaux médicaments innovants, IMS Health table pour les trois prochaines années sur une stagnation du marché en Suisse, avec une progression annuelle estimée à 0,2% par an. Il s'attend en revanche à une progression jusqu'à 2% en Europe et même jusqu'à 6% à l'échelle mondiale. La croissance mondiale sera notamment soutenue par le Brésil, la Russie, l'Inde et la Chine. Selon Thomas Binder, Directeur de vips, la part des coûts des médicaments en Suisse, qui s'élevait à 9,7% en 2010 et même à 10,6% en 2005, devrait continuer de reculer, alors même qu'elle est aujourd'hui déjà nettement plus faible qu'en Italie, France, Allemagne, Suède, Autriche et Grande-Bretagne.

Gesundheitskosten

© Bundesamt für Statistik