#WeWontRest - campagne de l’EFPIA

Aujourd’hui, la fédération européenne de l’industrie pharmaceutique EFPIA a lancé une campagne à l’échelle de l’Europe. Sous le slogan #WeWontRest, celle-ci montre les bénéfices de la recherche et de l’innovation car sans la recherche, le progrès médical ne serait pas possible. Des médicaments permettent de guérir nombre de maladies ou tout au moins de freiner leur évolution. Ils soulagent la souffrance, améliorent la qualité de vie et contribuent essentiellement à l’allongement de l’espérance de vie. Les médicaments permettent non seulement à la population de vivre plus longtemps, mais aussi plus longtemps sans incapacités. La campagne présente des exemples de travaux de recherche actuels. Par leurs témoignages, des collaboratrices et collaborateurs de diverses entreprises pharmaceutiques illustrent leur engagement et donnent un visage à l’industrie pharmaceutique.

En dépit de grands progrès médicaux, nombre de maladies sont encore incurables. Par conséquent, la capacité d’innovation de l’industrie pharmaceutique reste un élément important pour continuer à accomplir des progrès dans le domaine de la santé. Nous avons besoin de médicaments novateurs, présentant des avantages sensibles par rapport aux médicaments ou traitements existants, capables de soulager et de guérir rapidement et efficacement. La campagne de l’EFPIA prend l'exemple de la maladie d’Alzheimer, du cancer, du diabète, du VIH, du cancer du poumon et de la leucémie pour montrer ce que la recherche a accompli jusqu’à présent et où des efforts restent nécessaires pour lutter contre ces maladies.

On parvient aujourd’hui à guérir environ la moitié des cancers

Ces dernières années, des progrès ont par exemple été accomplis dans le traitement des cancers. En Suisse, environ une femme sur quatre et un homme sur trois seront confrontés à un diagnostic de cancer avant d’avoir atteint l’âge de 75 ans. Grâce à des recherches intensives, en particulier dans les entreprises pharmaceutiques suisses, on parvient aujourd’hui à guérir environ la moitié des cancers. Tel est en particulier le cas pour les cancers détectés très précocement, de sorte qu’ils sont généralement plus faciles à soigner. En particulier dans le domaine des cancers de l’enfant, de grands progrès ont eu lieu: dans les années 1970, on guérissait environ 40% des enfants atteints d’un cancer. Aujourd’hui, on guérit à peu près trois quarts de ces enfants. Un autre exemple est le VIH. Lorsque l’épidémie de sida a atteint la Suisse et d’autres pays dans les années 1980, il était impossible de guérir les personnes touchées. Grâce à des recherches intensives, on est peu à peu parvenu à élaborer des médicaments antirétroviraux capables de lutter contre l’infection au VIH. Aujourd’hui, on dispose de plus de 50 médicaments différents contre le sida, le VIH est devenu une maladie chronique que l’on peut contrôler.

La campagne va être diffusée dans 26 pays

La campagne de l’EFPIA va être diffusée dans 26 pays et en 18 langues. En plus de films et d’affiches, la campagne se base essentiellement sur les médias sociaux. En tant que membre de la fédération européenne, Interpharma soutient cette campagne par le biais de ses canaux en Suisse et a délibérément choisi de ne pas traduire le matériel.

We Won't Rest - master film

We Won't Rest - master film
WeWontRest_Krebs_F
Campagne de l’EFPIA: Sous le slogan #WeWontRest, celle-ci montre les bénéfices de la recherche et de l’innovation car sans la recherche, le progrès médical ne serait pas possible.
© EFPIA